Archives de l’auteur : zilausanne

Comment financer un projet ?

Vous avez une idée de projet mais….vous ne savez pas comment le financer ? C’est facile: il suffit de faire une demande au fonds de projet d’Amnesty Suisse !

FONDS DE PROJETS

La Section suisse d’Amnesty International dispose d’un fonds de projet destiné à soutenir financièrement des projets organisés par ses membres, que cela soit à titre individuel ou au sein d’un groupe.

Toutes les informations sur le fonds de projet se trouvent sur le site extranet.amnesty.ch.

Vous y trouverez le règlement de ce fonds de projet, un formulaire de demande et un modèle de budget à remplir sur le programme excel: tout a été pensé pour vous faciliter le travail !

AUTRES SOURCES DE FINANCEMENT INTERNES :
–    Groupes locaux : les groupes ont souvent suffisamment d’argent à disposition sur leur compte ou dans leur caisse pour financer des petits projets.
–    Il est aussi possible de faire une demande de soutien à d’autres groupes de la région, par ex. un groupe universitaire peut être soutenu par un groupe local pour un projet d’envergure régionale.

SOURCES DE FINANCEMENT EXTERNES À AMNESTY :
–    Pour certains projets, il est aussi possible de trouver des financements externes à Amnesty, mais dans tous les cas, il est nécessaire de prendre d’abord contact avec le Secrétariat pour s’informer avant de faire des démarches par ex. pour contacter des sponsors.
–    Pour des projets de lutte contre le racisme, le site du Service de lutte contre le racisme de la Confédération suisse offre un très bon résumé des différentes possibilités de financement.

– Pour des projets dans le cadre scolaire, des financements sont aussi disponibles par le biais de la Fondation Education et Développement qui soutient financièrement des projets scolaires en Suisse dans les domaines « Interdépendances mondiales » , «Prévention du racisme » et « Education aux droits humains ».

– Pour des projets visant à favoriser la participation des personnes handicapées à la vie culturelle, la Confédération soutient des projets qui expérimentent des voies nouvelles d’intégration, pour les personnes handicapées et les autres.

Un documentaire sur les migrant-e-s traversant la Méditerranée: « Closed sea »

Des milliers de personnes trouvent la mort en essayant de traverser la Méditerrannée. La responsabilité en incombe en partie à des Etats européens comme l’Italie, qui renvoie les requérant-e-s  d’asile vers la Libye et tarde à secourir les migrant-e-s en détresse sur la mer.
L’année passée, au moins 1500 femmes, hommes et enfants se sont noyé-e-s en essayant de traverser la Méditerranée pour rejoindre l’Europe, selon les chiffes du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR). Ainsi en mars 2011, durant les opérations de l’OTAN contre la Libye, un petit bateau transportant 72 personnes, dont 2 bébés, a dérivé durant deux semaines sans essence. Bien que les gardes-côtes italiens et le quartier général de l’OTAN à Naples aient été alertés, et qu’un hélicoptère de l’armée ait survolé l’embarcation, rien n’a été entrepris pour sauver ses passagers.

La vidéo ci-dessous est la bande-annonce de « Closed sea », un reportage sur des migrant-e-s renvoyé-e-s de force par l’Italie en Libye (cas Hirsi versus Italie à la Cour européenne des droits de l’homme) , que nous vous invitons à regarder. Vous pouvez commander le DVD du documentaire « Closed sea » sur le site extranet d’Amnesty.ch

Bande annonce du fim « closed-sea »